Fermeture des établissements

 

En raison des directives de l’OFSP. Nous vous informons que nous prolongeons la validité des “Gastronomic Cards” Tables Ouvertes® By Brigitte Violier ™, Pro rata dès le début de la fermeture des établissements

 

Chers Gourmets,

L’heure est venue de profiter de l’un des avantages du nouveau format Gastronomic Card.

Comme annoncé, En ces périodes de multiples confinements et déconfinements que nous inflige ou pas l’OFSP nous avions opéré une refonte du guide en termes de matérialisation afin d’accroitre notre réactivité dans le soutien à la profession tout en améliorant la qualité de l’accueil de l’offre.

Si vous lisez ce message c’est que vous avez déjà découvert Tables Ouvertes, présenté dorénavant sous format carte “Gastronomic Card”.

Comme promis… Qu’à cela ne tienne! Vos sorties restos à prix d’amis se feront Covid ou pas Covid.

Nous vous informons que toutes les “Gastronomic Cards” ont été gratifiées d’une validité supplémentaires correspondante à la réouverture. Vous constaterez la mise à jour sous votre compte dans l’historique des bons.

Nous nous réjouissons de vous faire profiter de ce premier avantage, démarche qui rassure dans le choix de cette nouvelle formule. En vous assurant que cette dernière vous garde encore bien des surprises pour cette année 2021 que nous vous souhaitons pleins de belles découvertes gastronomiques.

Vos avantages:

  • Automatiquement suspendue et validité reportée en cas de confinements ou restrictions
  • Valable un an dès la date d’achat n’importe quand dans l’année indépendamment de l’activation
  • La mise à jour des restaurants en temps réel
  • Des offres partenaires supplémentaires tout au long de l’année
  • Les fonctionnalités d’un moteur de recherche et les avantages du digital:  Géolocalisation, choix par filtres, itineraire, numérotation téléphonique directe, galerie d’images etc…
  • Pratique et toujours sur vous “In the pocket”

Charte & valeurs Tables Ouvertes

 

 

  • La vocation du titre tend à soutenir la restauration et favoriser ou démocratiser respectivement, autant les grandes tables que des établissements de proximité ou de quartiers non moins méritants.

 

  • Les Tables Ouvertes ont pour but de générer du trafic au sein des établissements partenaires qui, en accord avec ses critères de sélections, choisissent et acceptent d’y être référencés sans aucune obligation ou investissement quel qu’il soit. Chacun est libre d’adhérer ou non à la sélection tant est qu’il assure l’offre proposée.

 

  • De son côté, dans le but de motiver ses gourmets à découvrir son enseigne, le restaurateur consent à assurer l’offre Tables ouvertes sans restriction sur la carte ou dans les jours de la semaine afin de garantir une qualité de service et d’accueil identique à sa clientèle de passage ou d’habitués.

 

  • Chaque parti pris par Tables Ouvertes dans l’établissements de ces règles d’or (consommation de boisson obligatoire, deuxième visite, pas de split par canton, parrainage etc.) va toujours dans le sens d’améliorer l’alchimie indispensable entre les utilisateurs et les restaurateurs.

 

  • Les critères de Tables Ouvertes font systématiquement ressortir un atout de l’établissement pouvant aller de la cuisine, l’accueil, le décor à la vue ou parfois même simplement un concept original.

 

  • Chaque établissement est testé et visité par un sélectionneur du guide ou un des ses ayant droit reconnu.

 

  • Tables Ouvertes se refuse à toutes critiques publiques populaires qu’elles soient nominatives ou anonymes. Ces dernières sont déléguées à des guides professionnels en la matière, souvent plus constructifs et efficients.

 

  • Dans un souci d’objectivité et d’impartialité l’éditeur se refuse à tout financement ou rémunération de la part d’un restaurateur sélectionné ou référencé. Ce indépendamment du trafic généré au sein de l’établissement grâce au titre.

 

  • Tables Ouvertes s’engage à ne générer ses revenus uniquement par la vente de son titre et ses partenaires sponsors indépendamment du nombre de restaurateurs référencés et de la quantité de nouveaux clients recommandés.

 

  • Le référencement d’une enseigne ne bénéficie qu’ä l’établissement lui-même par le trafic supplémentaire généré et à l’utilisateur de la « Gastronomic Card » par l’offre qui lui est proposée.

 

  • Le team Tables Ouvertes garde toujours en ses rangs des professionnels de la restauration et/ou des domaines de l’hôtellerie aux faits des impératifs, besoins et devoirs de la corporation.

 

  • Toute promotion, marketing et publicité faite par et pour le titre dont bénéficieraient indirectement les restaurateurs est entièrement financée par l’éditeur sans participation aucune d’un tenancier.

Toujours les mêmes bons plans en plus malin

 

Chers Gourmets,

Durant cette période de confinement nous avons opéré une refonte du guide en termes de matérialisation afin d’accroitre notre réactivité dans le soutien à la profession tout en améliorant la qualité de l’accueil de l’offre. Tables Ouvertes se présentera dorénavant sous format carte “Gastronomic Card”.

Ce nouveau Tables Ouvertes® By Brigitte Violier ™ amorce le virage au digital et nous permettra une flexibilité accrue pour vous assurer un accueil de qualité par le biais d’offres spontanées ou ponctuelles qui auraient été bienvenues en cette période de confinement, notamment par le retrait ou l’ajout d’établissements, en fonction des besoins et impératifs de chacune des enseignes. Et bien sur pour vous des offres supplémentaires incroyables de nos divers partenaires.

Dès lors, en lieu et place de faire valider la visite par le biais d’une signature ou un tampon sur la page du restaurant, scannez simplement la carte QR code du restaurateur au moyen d’un smartphone.

Vos avantages:

  • Valables un an dès la date d’achat n’importe quand dans l’année
  • La mise à jour des restaurants en temps réel
  • Des offres partenaires supplémentaires tout au long de l’année
  • Les fonctionnalités d’un moteur de recherches et les avantages du digital:  Géolocalisation, choix par filtres, itineraire, numérotation téléphonique directes, galerie d’images etc…
  • Pratique et toujours sur vous “In the pocket”

Comment ça marche:

Plus de guide papier, plus de signature sur la page.

  1. Vous présentez votre carte Tables Ouvertes à votre arrivée
  2. Le restaurateur partenaire vous présente sa “carte QR code” que vous scannez au moyen d’un smartphone ou directement sur sa page Tables-Ouvertes.ch 
  3. Vous présentez la validation (écran vert) au serveur.

Et voila vous profitez de l’offre Tables Ouvertes!

Capsule vidéo réalisée par Le Matin Online, dans le cadre du repas des parrains Tables Ouvertes aux Whites Pod/restaurant Les Cerniers aux Giettes.

Capsule le Matin “Le petit oiseaux va sortir”

LA FORCE SEREINE DE BRIGITTE VIOLIER

PAR ÉDOUARD AMOIEL

 

«Je suis l’héritière du nom Violier. A moi de le faire à nouveau rayonner»

Celle qui a rendu les clés de l’Hôtel de Ville de Crissier l’an dernier dit l’intensité quasi obsessionnelle du métier.

 

Elle vient de reprendre le poste de directrice artistique du guide «Tables ouvertes». Confidences d’une grande dame qui, malgré les épreuves de la vie, continue de tracer son chemin

◗ Quand on retrouve Brigitte Violier le temps d’un instant, c’est comme si rien n’avait changé. La douceur du regard, d’un geste et de la voix, aussi rassurante que bienveillante, reste intacte comme au premier jour pour celle qui est désormais engagée en tant que directrice artistique au sein du guide Tables ouvertes. Nouveau départ, nouveau challenge.

A l’heure des palmarès, des récompenses et des classements, la nouvelle émissaire prône une approche différente, celle de faire rayonner une sélection de 150 établissements dans toute la Romandie sans restriction en matière de style gastronomique. «Je suis l’héritière du nom Violier; à moi de le faire rayonner de nouveau dans un environnement d’excellence», explique celle qui fut pendant neuf ans l’ambassadrice du restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier où elle passa de l’ombre à la lumière à son coeur défendant et pour toutes les mauvaises raisons.

 

RÊVEUSE ET SPORTIVE

Dès l’âge de 7 ans, Brigitte Violier va partager son temps entre la mer et la montagne. Saisonniers par excellence, ses parents sont propriétaires d’une crêperie dans sa ville natale de Narbonne et d’un libre-service d’alimentation à Courchevel. «Chaque départ était un voyage en soi», se souvient-elle. Cinq ans plus tard, elle entre en internat dans un établissement religieux. Les débuts sont difficiles mais le temps fait bien les choses et son caractère se forge. Bonne élève? Bavarde selon les professeurs… mais surtout très rêveuse. «C’est du reste toujours le cas aujourd’hui. Cela fait partie de qui je suis.» Et sportive aussi. Skieuse hors pair, elle estime ne pas maîtriser suffisamment la discipline pour pouvoir la pratiquer à haut niveau. «Je n’ai jamais eu le culte de la victoire pour un sport individuel.

Le fait de gagner m’enthousiasmait mais je ne cherchais pas à entrer en compétition avec des amis et n’en voyais pas la nécessité. A ce niveau, je ne suis pas une compétitrice née.»

 

LA DAME DE CRISSIER

Baccalauréat en poche, Brigitte Violier part à Lille étudier l’esthétique, un secteur en pleine expansion. La jeune étudiante se spécialise dans une méthode de soins traditionnelle chinoise naturelle basée sur les cinq éléments et la phyto-aromathérapie. Elle retourne à Courchevel aux Jeux olympiques d’Albertville en 1992 où elle rencontre un certain Benoît Violier sept ans plus tard. Le futur grand chef se trouve entre deux chapitres de sa vie professionnelle; il est sur le point d’être engagé par Frédy Girardet au restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier après une période passée chez Joël Robuchon.

«Je suis tombée amoureuse en altitude», raconte Brigitte Violier.

A Crissier, Benoît Violier arrive dans une maison en pleine passation de pouvoirs: la gloire de Girardet prend fin, l’ère de Rochat voit le jour. L’avenir de Benoît est toujours incertain et Brigitte ne le suit pas immédiatement. Mais le jeune cuisinier sort

rapidement du lot et Crissier devient une évidence. «Il avait une conviction et une détermination en lui qui étaient déroutantes. Sa manière d’être m’a rassurée et m’a mise en confiance. Même si j’allais vers l’inconnu, j’étais prête à le suivre.» Pendant une décennie, Brigitte garde ses distances avec le restaurant triplement étoilé par le Guide Michelin et continue à travailler pour une marque de cosmétiques familiale.

 

ENGRENAGE FATAL

En 2012, Benoît Violier reprend les rênes du restaurant. Afin de maintenir l’harmonie dans son couple, sa femme décide de travailler à ses côtés. Les époux construisent le projet B.Violier dans lequel ils mettent en commun leurs compétences respectives dans l’accueil et le bien-être de la clientèle dans un nouveau décor de salles. Dorénavant, la cuisine suivra cinq saisons distinctes en adaptant cinq cartes de mets. Le rythme soutenu du métier s’impose au fil des années et envahit leur vie. «Les gens n’imaginent pas le travail que peut représenter le déroulement d’un service. La moindre inattention peut déclencher un tsunami».

Perfectionniste, le couple est pris dans un engrenage qu’il n’anticipe pas. «Comme une gangrène, cela s’immisce dans votre quotidien sans que vous vous en rendiez compte. Cela dépasse la passion… et devient presque une obsession. Ce métier vous prend tout si vous n’êtes pas vigilant. Nous n’avions plus assez de temps pour nous!» Un jour sans crier gare, le chef n’attend pas et décide de partir bien trop tôt. C’était le 31 janvier 2016.

Deux ans plus tard, Brigitte Violier décide de quitter la maison qui a fait, de près ou de loin, partie de sa vie pendant vingt ans. Une période de reconstruction s’impose. Une certaine forme d’acceptation de soi et du nouvel environnement qui l’entoure se met en place. «Dans mon parcours, rien n’est prévu mais tout est logique, confie-t-elle sereinement. La vie m’a tellement pris, à tout point de vue, qu’il me faut encore du temps pour la rééquilibrer. Je ne lui en veux plus mais j’ai besoin de comprendre où elle veut m’emmener pour me reconstruire. Je suis sur la bonne voie. Aujourd’hui je suis moi!» ■

«Tables ouvertes», guide et remises dans 150 restaurants de Romandie. www.tables ouvertes.ch/accueil.html

(EDDY MOTTAZ/LE TEMPS)

LE TEMPS WEEK-END

SAMEDI 5 OCTOBRE 2019 BOIRE ET MANGER 29

Amis aventuriers intéressés par la gastronomie provenant du berceau de l’humanité, cette adresse est faite pour vous. Ce restaurant éthiopien qui est situé entre Caroline et le CHUV vous fera profiter d’un voyage inoubliable. Mention spéciale pour le Kitfo, tartare de bœuf éthiopien que vous pourrez déguster poêlé ou cru avec sa garniture. Inutile, non plus, de vous dire à quel point le café y est authentique! dernier petit détail charmant, les repas sont servis dans les plats en vanneries locales et le mobilier est tout droit venu d’Afrique, amateurs de culture africaine, Welcome!

Actualité

08.07.2019 00:00

Cet établissement a déménagé son activité à l’avenue Villamont 17 à 1005 Lausanne.

Coordonnées

Av. de Villamont 17
1005 Lausanne
021 312 89 80

Voir sur une carte

www.nil-bleu.ch

Horaire

fermé dimanche, ouvert le vendredi et samedi soir (selon disponibilité)

Un accueil à la hauteur de la culture indienne dans ce délicieux restaurant du nord vaudois. Un établissement de proximité où l’on aura l’occasion de faire de belles découvertes culinaires indiennes. Le Naan & Curry fait certainement partie des établissements les plus authentiques en terme de cuisine exotique de la région. Dans un cadre simple et soigné, laissez-vous tenter par les propositions du Chef qui prend plaisir à faire connaître les goûts de son pays et propose une cuisine remarquable qui incite au voyage : Namasté !

Actualité

09.01.2019 00:00

Le restaurant Naan N Curry à Yverdon ayant fermé, il est momentanément retiré de l’offre. Nous sommes en attente de nouvelle du prochain propriétaire

Coordonnées

Rue Clendy 9
1400 Yverdon-Les-Bains
024 420 26 80

Voir sur une carte

naanandcurry.com

Horaire

Fermé le dimanche